Human Generated Data

Title

Emile Chatrousse (born 1827)

Date

c. 1875

People

Artist: Nadar (Gaspard-Félix Tournachon), French 1820 - 1910

Sitter: Emile Chatrousse,

Classification

Photographs

Credit Line

Harvard Art Museums/Fogg Museum, Purchase through the generosity of Melvin R. Seiden, P1982.315

Human Generated Data

Title

Emile Chatrousse (born 1827)

People

Artist: Nadar (Gaspard-Félix Tournachon), French 1820 - 1910

Sitter: Emile Chatrousse,

Date

c. 1875

Classification

Photographs

Machine Generated Data

Tags

Amazon
created on 2022-01-22

Person 99
Human 99
Text 93.5
Clothing 84.9
Apparel 84.9
Advertisement 75.1
Face 73.4
Overcoat 73.4
Coat 73.4
Suit 73.4
Poster 71.4
Newspaper 63.3
Page 58.8

Imagga
created on 2022-01-22

newspaper 100
product 92.1
creation 72.8
daily 55.4
money 33.2
paper 32.2
cash 29.3
currency 28.7
dollar 26.9
business 26.7
dollars 24.1
wealth 20.6
bank 20.6
finance 20.3
old 20.2
banking 19.3
vintage 19
financial 18.7
bill 18.1
exchange 17.2
close 17.1
savings 16.8
document 15.8
letter 15.6
hundred 15.5
us 15.4
antique 14.7
loan 14.4
religion 14.3
closeup 14.1
book 13.8
franklin 13.8
art 13.8
finances 13.5
one 13.4
text 13.1
detail 12.9
banknotes 12.7
bills 12.6
stamp 12.6
pay 12.5
design 12.4
ancient 12.1
economy 12.1
investment 11.9
postage 11.8
holy 11.6
mail 11.5
god 11.5
retro 11.5
religious 11.2
church 11.1
global 10.9
postmark 10.8
bible 10.8
banknote 10.7
success 10.5
capital 10.4
rich 10.2
artwork 10.1
aged 10
association 9.8
postal 9.8
definition 9.8
idea 9.8
envelope 9.7
creative 9.7
prayer 9.7
ink 9.6
education 9.5
united 9.5
draw 9.5
page 9.3
history 8.9
emphasize 8.9
felt 8.9
fluorescent 8.9
dye 8.8
legal 8.8
graphic 8.8
paying 8.7
man 8.7
states 8.7
spiritual 8.6
faith 8.6
profit 8.6
drawing 8.6
decorative 8.4
sign 8.3
market 8
philately 7.9
circa 7.9
highlight 7.9
twenty 7.9
face 7.8
portrait 7.8
price 7.7
communications 7.7
print 7.5
human 7.5
stock 7.5
commerce 7.5
symbol 7.4
note 7.4
concepts 7.1
information 7.1

Google
created on 2022-01-22

Headgear 82
Font 80.8
Collar 78.2
Suit 73.3
Vintage clothing 71.1
Paper 70.7
Paper product 67.8
History 67.2
Art 66.1
Visual arts 63.6
Facial hair 56.7
Retro style 53.9
Beard 53.8
Rectangle 51
Portrait 50.4

Microsoft
created on 2022-01-22

text 99.9
person 95
newspaper 94.7
human face 92.5
clothing 91.7
man 90

Face analysis

Amazon

Microsoft

Google

AWS Rekognition

Age 48-56
Gender Male, 97.9%
Calm 98.6%
Angry 0.4%
Confused 0.3%
Sad 0.3%
Fear 0.1%
Surprised 0.1%
Disgusted 0.1%
Happy 0.1%

Microsoft Cognitive Services

Age 58
Gender Male

Google Vision

Surprise Very unlikely
Anger Very unlikely
Sorrow Very unlikely
Joy Very unlikely
Headwear Very unlikely
Blurred Very unlikely

Feature analysis

Amazon

Person 99%

Captions

Microsoft

text 91.7%

Text analysis

Amazon

suite
plus
qui
idées
pour
française
rendre
sentit
mieux
demi,
CHATROUSSE
lourde
des
bijoux.
dut,
moins
d'art
quoi
jour,
il
de
Rude,
refoulait
en
romaines,
que
le
grands
sculpture
jour
bornent
artistes,
la
les
chez
possible,
En
tout
poésie
En grandissant, il se sentit de plus en plus entrainé vers les
restant
ans et demi,
dès
traditions
ans
apprentissage
pensent
un
affirme,
regret
A sculpture française affirme, de jour en jour,
ne refoulait qu'à regret pour gagner de quoi rendre moins lourde
ne
entrer
justement
qu'il
romaines, de grands artistes, à la suite de
onze
maternelle.
vers
grandissant,
A
déjà
et
se
nourrissait
bijoux. L 'enfant nourrissait déjà des idées de poésie et d'art qu'il
la tâche maternelle.
entrainé
'enfant
gagner
sa personnalité. A côté des maitres qui se
personnalité.
côté
entrer en apprentissage chez un graveur-ciseleur en
Rude, pensent justement que l'Art. tout en
qu'à
tâche
bornent ن perpétuer les traditions
ن
et jour pour l'élever le mieux possible, il dut, dès l'lge de onze
à
maitres
l'élever
sa
L
restant I'Idéal,
graveur-ciseleur
perpétuer
Greco-
et jour
l'Art.
I'Idéal,
l'lge

Google

le
dès
sa
A
demi,
Gréco-
dėjà
qu'il
qu'à
artistes,
en
selon
les
milieux
tâche
il
se
du
lui-
quel
devait-il
dans
ture
ou
devait
à
de
Absolument
une
beaux
romans.
pre-
Cha-
l'exposition
selle
«
l'histoire,
pro-
l'âme
tinées
l'idéal
peuple
peut,
tant
siè-
cles
si
versement
gravure
et
»
d'illu-
sions
Corrège
Anch
telles
sait
exprimer
chercheurs
infatigables
qui,
veu-
lent
seule
l'Art
la
beauté,
pendant
tout
Je
science
vers
bien
ce
souvenir
abandonna
donc
Comment
national.
1827.
loin
réver
Plantes.
Il
des
l'adorait
alors
l'ile
Saint-Louis,
heures
NADAR,
51,
jour
l'élever
possible,
dut,
personnalité.
maitres
bornent
perpétuer
nourrissait
refoulait
quoi
grands
pensent
'que
restant
maternelle.
En
grandissant,
entrainé
négligea-t-il
son
s'inspirer
?
penchants
tistiques
nécessités
l'exis-
avait
quéelui
car
!
moins
drames
nais-
dant
maine
que
çelui
autre
surtout
scul-
monde
a
nouvelé
par
profondes
tåtonnement,
prit-il
nitive
io
évi-
demment
groupe
sans
nierlepassé,n'en
retenir
inspirations
un
problème.
me
idéal
égard
(Emile)
Son
vie
d'être
bonheur
y
vit
artistes
matériel.
travaillait
modelant
Habitant
re
CHATROUSSE A sculpture française affirme, de jour en jour, | et jour pour l'élever le mieux possible, il dut, dès l'âge de onze sa personnalité. A cóté des maitres qui se ans et demi, entrer en apprentissage chez un graveur-ciseleur en bornent à perpétuer les traditions Gréco- bijoux. L'enfant nourrissait dėjà des idées de poésie et d'art qu'il ne refoulait qu'à regret pour gagner de quoi rendre moins lourde romaines, de grands artistes, à la suite de Rude, pensent justement 'que l'Art, tout en restant l'Idéal, doit varier selon les milieux la tâche maternelle. En grandissant, il se sentit de plus en plus entrainé vers les qu'il habite, reproduire les types, refléter les idées du peuple qu'il | Lettres et les Beaux-Arts; aussi négligea-t-il peu à peu son métier afin de s'instruire lui- mėme. Mais de quel côté devait-il diriger traduit et s'inspirer des moeurs et cou- tumes du siècle dans son esprit ? Etait-ce dans la poésie, la pein- ture ou la sculpture qu'il devait trouver à la fois la satisfaction de ses penchants ar- tistiques et la possibi- lité de subvenir aux nécessités de l'exis- tence ? Absolument isolé, il n'avait à compter que sur lui- même. La littérature, pour laquelle il avait une prédilection mar- quéelui paraissaitina- bordable; car com- ment en vivre ! II n'en ébaucha pas moins quelques lam- beaux de drames et de romans. Ses pre- miers travaux dans la lequel il prend nais- sance. En effet,-comme l'écrivait si bien Cha- trousse dans le jour- nal l'Artiste, en ren- dant compte des tra- vaux de la statuaire à l'exposition univer- selle de Londres, en 1862: « Ce serzit nier » l'histoire, le pro- » grès, l'âme hu- D maine et les des- » tinées providen- » tielles du monde, » que de croire que » l'idéal d'un peuple » peut, à tant de siè- » cles de distance, » devenir çelui d'un » autre peuple si di- » versement doué, » alors surtout que gravure et la ciselure le conduisaient au contraire vers la scul- » le monde a été re- » nouvelé par tant et » de si profondes ré- » volutions. » pture. Aussi, après quelques années de tåtonnement, d'illu- sions et de décep- tions, prit-il un jour une résolution défi- nitive et s'écria-t-il à l'instar du Corrège : « Anch io son sculp- L'artiste qui pro- fesse de telles idées et sait les exprimer si nettement, fait évi- demment partie de ce groupe de chercheurs infatigables qui, sans nierlepassé,n'en veu- lent retenir qu'une seule chose : l'Art de formuler la beauté, et reportent toutes leurs inspirations et leur pendant plusieurs années ? cela est tout un problème. Je me rap- science vers un idéal nouveau qui soit bien l'expression du génie pelle ce qu'il me conta jadis à cet égard et ce souvenir me rend tore, » CHATROUSSE Il abandonna donc sa profession et par conséquent son gain. Comment vécut-il national. encore le ceur tout ému. Chatrousse (Emile) est né à Paris, en 1827. Son entrée dans la vie fut loin d'être heureuse, si le bonheur consiste dans le bien-être réver sous les ombrages du Jardin des Plantes. Il y vit des artistes matériel. Resté seul avec une mère qui l'adorait et travaillait nuit peignant ou modelant des animaux, et cela le tenta. Ces artistes Habitant alors l'ile Saint-Louis, il allait, aux heures matinales, GALERIE CONTEMPORAINE, 126, boulevard de Magenta, Paris. Clicié NADAR, 51, re d'Anjoe-Saiat-llensié.
jour,
pour
l'âge
chez
traditions
idées
regret
lourde
suite
l'Art,
aussi
peu
métier
afin
diriger
traduit
tumes
siècle
esprit
poésie,
satisfaction
ses
aux
tence
n'avait
La
laquelle
II
n'en
Ses
prend
sance.
trousse
l'Artiste,
compte
tra-
statuaire
univer-
nier
tielles
d'un
doué,
au
été
ré-
volutions.
quelques
défi-
fait
chose
toutes
plusieurs
cela
nouveau
qui
pelle
jadis
cet
profession
conséquent
Chatrousse
fut
heureuse,
ombrages
Resté
nuit
matinales,
boulevard
Paris.
sculpture
française
|
mieux
onze
cóté
entrer
bijoux.
d'art
ne
gagner
rendre
romaines,
doit
plus
habite,
reproduire
types,
s'instruire
mėme.
Mais
côté
moeurs
trouver
ar-
lité
subvenir
isolé,
sur
littérature,
prédilection
com-
ment
ébaucha
lam-
miers
travaux
lequel
l'écrivait
ren-
Londres,
1862:
Ce
D
des-
monde,
distance,
conduisaient
contraire
re-
Aussi,
tions,
s'écria-t-il
l'instar
:
sculp-
L'artiste
fesse
nettement,
partie
reportent
est
l'expression
génie
conta
rend
vécut-il
encore
ceur
ému.
Paris,
entrée
consiste
bien-être
Jardin
mère
animaux,
tenta.
Ces
allait,
126,
possibi-
compter
même.
mar-
paraissaitina-
bordable;
vivre
pas
effet,-comme
jour-
nal
vaux
serzit
grès,
hu-
providen-
croire
devenir
di-
ciselure
pture.
après
années
décep-
résolution
qu'une
formuler
leurs
leur
rap-
soit
tore,
CHATROUSSE
gain.
sous
seul
avec
peignant
GALERIE
CONTEMPORAINE,
Magenta,
Clicié
d'Anjoe-Saiat-llensié.
affirme,
ans
apprentissage
graveur-ciseleur
L'enfant
poésie
Rude,
justement
l'Idéal,
varier
sentit
refléter
Lettres
Beaux-Arts;
cou-
Etait-ce
pein-
fois