Human Generated Data

Title

Angels (headpiece for Introduction by Charles Clair)

Date

1894

People

Artist: Pierre Roche (b. Fernand Massignon), French 1855 - 1922

Classification

Prints

Credit Line

Harvard Art Museums/Fogg Museum, Anonymous Loan in honor of Elizabeth Prelinger, 60.1995

Human Generated Data

Title

Angels (headpiece for Introduction by Charles Clair)

People

Artist: Pierre Roche (b. Fernand Massignon), French 1855 - 1922

Date

1894

Classification

Prints

Machine Generated Data

Tags

Amazon
created on 2022-02-19

Book 100
Page 99.9
Text 99.9
Paper 89.8
Advertisement 82.1
Poster 82.1
Flyer 81
Word 58.9
Label 57.6

Imagga
created on 2022-02-19

book 36.1
design 31
paper 28.5
creative 27.4
bookmark 26
menu 25.6
template 23
decorative 22.6
document 22.3
graphic 21.9
art 21.1
vintage 19.9
web site 19
card 18.9
drawing 18.2
blank 18.1
frame 17.7
artwork 17.4
aviator 17.1
modern 16.8
product 16.6
old 16
idea 16
creation 15.9
cover 15.7
element 15.7
backdrop 14.9
definition 14.7
banner 14.7
information 14.2
retro 13.9
pattern 13.7
symbol 13.5
print 13.2
wallpaper 13
note 12.9
data 12.8
brochure 12.7
ink 12.5
website 12.3
education 12.1
web 11.9
border 11.8
layout 11.7
copy 11.5
decor 11.5
journal 11.3
ornament 11.2
style 11.1
bible 10.8
fare 10.2
ornate 10.1
religion 9.9
draw 9.7
new 9.7
read 9.6
god 9.6
religious 9.5
line 9.4
composition 9.4
writing 9.4
grunge 9.4
holiday 9.3
company 9.3
bright 9.3
communication 9.2
sign 9
black 9
food 8.9
digital 8.9
emphasize 8.9
felt 8.9
fluorescent 8.9
detail 8.9
dye 8.8
brown 8.8
advertising 8.6
cloud 8.6
notebook 8.4
clean 8.4
history 8.1
yellow 8
binding 7.9
highlight 7.9
important 7.9
corporate 7.7
holy 7.7
stock 7.5
celebration 7.2
highlighter 7.1
icon 7.1
button 7.1

Google
created on 2022-02-19

Rectangle 87.1
Font 82.3
Publication 78.1
Parallel 70.7
Paper 68.8
Paper product 67.8
Document 62.3
History 58.2
Event 57.6
Circle 57.5
Pattern 55.7
Book 51.9
Triangle 50.1
Vellum 50.1

Microsoft
created on 2022-02-19

text 100
letter 97.2
paper 56.3

Feature analysis

Amazon

Book 100%

Captions

Microsoft

text, letter 100%

Text analysis

Amazon

divin
que
Faut-il
visées
ranger
le
aux
au
C'est
Mais,
il
rien
faire
d'autres
semblable
des
servilement
sans
qui
est
plus
de
que l'embléme et le miroir de
savent
voit
et
compris
pas
ne
d'honneur
hautes,
les
l'embléme
ordine
voient
parmi
allusion
sont
ceux-là
sensibles?
Faut-il ranger parmi les artistes ceux qui, servilement rives aux grossières doetrines du matérialisme, ne voient rien au
Mais, gráce à Dieu, il en est d'autres dont les visées sont plus hautes, qui savent que les choses que Fail voit ne sont
Die
deli des réalités sensibles? C'est il ceux-là que semble faire allusion David, le divin poète L'homme combie d'honneur n'a
du
Dieu,
deveno
deli
sans raison (I) .
Che
gráce
pas compris il est deveno semblable à l'animal
doetrines
réalités
dont
questo
e form
Henn
(I)
M
Henn ordine fina lore, . questo e form
Che Inniversa - Die M simigliante
tutte
l'animal
à
.
la case tutte guende
combie
simigliante
case
Centro
(DASTE,
guende
(DASTE, PARADESO, Centro 11.1
11.1
Inniversa

Google

Le ense tutte quente Honn' erdine tra lare, e qusto e forma Che Cunireras a Dio (a simialioante, Da, Paa, Casto Faut-il ranger parmi les artistes ceux qui, servilement rivés aux grossières doctrines da matérialisme, ne voient rien au delà des réalités sensibles? C'est à ceux-là que semble faire allusion David, le divin pobte : L'homme combl6 d'honneur n'a pas compris : il est devenu semblable à l'animal sans raison (1)». Mais, grace à Dieu, il en est d'autres dont les visées sont plus hautes, qui savent que les choses que l'ail voit ne sont que l'embleme et le miroir de l'Invisible, et que, suivant la belle pensée de Dante, l'ordre gui les relie toutes entre elles fait I'enicers à rimage de Diew. L'univers, en effet, est un temple que Dieu a construit par sa toute-puissante sagesse et qu'il remplit de sa majesté. Les. cieux racontent sa gloire, le jour la dit au jour et la nuit à la nuit. - Mais, comme la nature est privée de raison, tout ce qu'elle peut, e'est de se présenter elle-méme à nous pour nous faire connaltre son divin Auteur... L'homme doit étre son médiateur : c'est à lui à préter une voix, une intelligence, un cour tout bralant d'amour à toute la nature visible, afin qu'elle aime en lui et par lui la beauté invisible de son Créateur (2) . Adam, le promier, exerça ce sublime sacerdoce, quand, placé dans lo paradis, il donna des noms à tous les etres que Dieu faisait passer devant lui. Noe, à son tour, rendit graces pour le monde entier sorti du déluge, purifié et rajeuni. David. de la harpe, invitait toutes les créatures à louer le Seigneur : Lonez le Seigneur des cieux, louez-le dans les hau- teurs. Lonez-le, vous tous, ses Angos, louez-le, vous, ses Vertus: louez-le, vous, le Soleil ot vous, la Lune: louez-le, vous, les étoiles et vous, la lumière... Louez le nom du Seigneur: car il a dit, et tout a été fait ; il a commande, et tout a éte cré. au Louez le Seigneur sur la terre, vous, dragons, et vous, abimes : feu, grele, neige, glace, vents des tempêtes qui obéissez à sa voix ; monts et collines, arbres fruitiers et cèdres, otres animés, troupeaux, serpents, oiseaux ailés; rois et peuples, princes et juges de la terre, adolescents et vierges, jeunes gens et vieillards, louez le nom du Seigneur (3)! Ainsi chantaient encore les trois enfants d'Israël jetés par Nabuchodonosor dans la fournaise et miraculeusement pré- servés par l'ange de Dieu: Gieux, bénissez le Seigneur.. Bénissez-le, soleil et lune, étoiles du ciel, pluies et rosées, feux et ardeurs, glaces et neiges, nuits et jours, éclairs et nuées ; et vous, terre, monts et collines, mers et fleuves, poissons dans les eaux, oiseaux dans les airs, betes des champs, fils des hommes, pretres et serviteurs de Diou.. louez-le, exaltez-le dans tous les sideles (4)!. L'Eglise catholique, continuant l'euvre du Médiateur divin qui est venu tont restaurer dans le ciel et sur la terre, redit chaque jour, dans l'office du mnatin, ces chants inspirés, et ne cesse d'inviter ses enfants à gravir, de degré en degre, pour monter jusqu'à Dieu, la mystérieuse échelle des eréatures. Ainsi ont fait tous les saints, mais nul autre mieux que François d'Assise. Né dans le doux paradis de l'0mbrie dont le ciel pur, la terre féconde, les eaux abondantes rappellent l'antique Eden. nourri dès l'enfance de la podsie chevaleresque et populaire qui, en Italie, comme en France, balbutiait alors, avec une gehce enfantine, ses idiomes naissants, François, en revenant a la primitive innocence, semblait avoir recouvre l'empire d'Adam sur la nature dans laquelle i vénérait A chaque pas les vestiges de Dion. Il l'aimait du pur amour dont il aimait son Auteur, et se souvenant que tous les étres ont avec l'homme une commune origine, il coneluait à un lien de parenté entre lui et les autres créatures. Cest done avec une convietion profonde qu'il disait : mon frère le soleil et mes saurs les étoiles. Son eour débor- dait de tendresse, non seulement pour les hommes, mais pour les plus humbles animaux, pour les otres inanimés eux- mômes, les rochers et les bois, les moissons et les vignes, los fontaines et les fleurs. Il conversait avee les oiseaux, nourrissait en hiver les abeilles, intervenait en faveur des brebis et des colombes, vivait familirement avec les faucons et, comme à Gubbio, apprivoisait les loups. La poésie, qui coulait naturellement de ses lbvres, lui inspirait des chants d'une simplicité sublime et d'une ravissante douceur. Cest ainsi qu'en la dix-huitième année de sa pénitence, le serviteur de Dieu, ayant passé quarante nuits dans les 1. Paume XLVIII, 13.2. Boset: Sermon pour la e de l'Annoneiation de la Sainle-Vierge, point 1 Paume .-. Deniel, ch. III.
erdine
qusto
Cunireras
a
ranger
des
réalités
David,
divin
:
devenu
(1)».
à
est
que
et
de
l'Invisible,
les
relie
rimage
en
sa
gloire,
au
la
raison,
se
pour
Auteur...
cour
visible,
aime
son
Adam,
ce
sacerdoce,
Dieu
faisait
passer
tour,
du
harpe,
louer
Lonez
vous
Vertus:
ot
vous,
Seigneur:
été
;
éte
sur
dragons,
neige,
glace,
vents
monts
fruitiers
cèdres,
otres
peuples,
(3)!
trois
jetés
servés
Bénissez-le,
soleil
lune,
pluies
rosées,
feux
nuits
hommes,
pretres
serviteurs
exaltez-le
(4)!.
continuant
mnatin,
ces
degré
mystérieuse
saints,
mais
nul
François
dont
le
féconde,
l'antique
Eden.
balbutiait
alors,
avec
revenant
avoir
dans
i
vénérait
l'aimait
amour
entre
disait
mes
débor-
hiver
abeilles,
et,
apprivoisait
La
qui
coulait
ses
chants
ravissante
douceur.
serviteur
ayant
Paume
l'Annoneiation
quente
Che
parmi
artistes
ceux
voient
C'est
semble
combl6
pas
compris
semblable
sans
Mais,
grace
il
visées
sont
belle
Dante,
toutes
L'univers,
un
majesté.
cieux
jour
nuit
tout
e'est
elle-méme
étre
d'amour
nature
invisible
sublime
lui.
entier
David.
créatures
louez-le
hau-
Soleil
Lune:
louez-le,
car
grele,
obéissez
serpents,
oiseaux
ailés;
vierges,
louez
encore
l'ange
glaces
neiges,
collines,
poissons
eaux,
champs,
fils
Diou..
L'Eglise
terre,
redit
chaque
fait
tous
mieux
ciel
eaux
primitive
innocence,
recouvre
d'Adam
A
une
commune
lien
lui
profonde
frère
tendresse,
plus
eux-
los
avee
oiseaux,
intervenait
brebis
colombes,
vivait
comme
loups.
inspirait
ainsi
qu'en
dix-huitième
XLVIII,
Sermon
1
.-.
Deniel,
ch.
tutte
e
simialioante,
Paa,
Casto
Faut-il
servilement
grossières
doctrines
da
pobte
n'a
savent
l'embleme
suivant
l'ordre
elles
Diew.
effet,
toute-puissante
remplit
qu'elle
peut,
nous
faire
doit
intelligence,
afin
par
beauté
.
paradis,
noms
rendit
déluge,
rajeuni.
cieux,
teurs.
Lonez-le,
étoiles
lumière...
Louez
nom
dit,
abimes
rois
princes
adolescents
Seigneur
d'Israël
fournaise
Dieu:
Gieux,
jours,
nuées
mers
betes
sideles
catholique,
tont
jour,
cesse
gravir,
monter
Dieu,
ont
d'Assise.
doux
paradis
podsie
enfantine,
laquelle
vestiges
Dion.
Il
l'homme
origine,
Cest
convietion
mon
Son
seulement
animaux,
rochers
bois,
familirement
Gubbio,
lbvres,
simplicité
d'une
1.
Le
tra
Dio
(a
rivés
aux
matérialisme,
ne
rien
allusion
d'honneur
d'autres
hautes,
l'ail
voit
miroir
que,
I'enicers
temple
construit
sagesse
qu'il
Les.
nuit.
connaltre
L'homme
médiateur
préter
Créateur
(2)
donna
graces
sorti
purifié
tous,
Angos,
cré.
feu,
tempêtes
arbres
animés,
troupeaux,
juges
Ainsi
chantaient
miraculeusement
bénissez
airs,
Médiateur
l'office
jusqu'à
échelle
eréatures.
l'0mbrie
abondantes
nourri
dès
l'enfance
chevaleresque
qui,
France,
gehce
naissants,
aimait
Auteur,
parenté
autres
créatures.
done
saurs
eour
inanimés
mômes,
vignes,
fleurs.
naturellement
13.2.
Boset:
Sainle-Vierge,
ense
Honn'
lare,
forma
Da,
delà
sensibles?
ceux-là
l'animal
raison
choses
pensée
gui
racontent
dit
-
privée
présenter
c'est
voix,
bralant
toute
promier,
exerça
quand,
placé
lo
etres
devant
Noe,
monde
invitait
commande,
voix
jeunes
gens
vieillards,
enfants
Nabuchodonosor
pré-
Seigneur..
ciel,
ardeurs,
éclairs
fleuves,
l'euvre
venu
restaurer
inspirés,
d'inviter
degre,
autre
pur,
terre
rappellent
populaire
Italie,
idiomes
François,
semblait
l'empire
pur
souvenant
étres
coneluait
étoiles.
dait
non
humbles
moissons
fontaines
conversait
nourrissait
faveur
faucons
poésie,
année
pénitence,
passé
quarante
point
III.